Euthanasie et dépression

Publié le : 28 septembre 2005

D‘après une étude réalisée par des médecins hollandais, les patients dépressifs font 4 fois plus de demandes d’euthanasie que les autres. La moitié des demandes d’euthanasie émanerait de patients dépressifs. 

Dans son éditorial le docteur Ezekiel affirme que la détresse psychologique est un facteur majeur de demandes d’euthanasie. Il rappelle que sur les 15 premiers patients a avoir recouru légalement au suicide assisté en Oregon, 1 seul était gravement souffrant. Lorsque l’euthanasie est devenu légale dans le territoire nord de l’Australie, 7 patients y ont eu recours : 3 n’étaient pas souffrant et les 4 autres étaient bien soignés. En d’autres termes, ces patients souhaitaient qu’on les aide à se suicider.

Le Dr Emmanuel estime que les oncologues sont démunis pour diagnostiquer les dépressions. La principale raison est que l’on pense à tort que les patients font une dépression parce qu’ils arrivent en fin de vie. Or ceci est faux, estime t-il, car 75 à 85% des patients en fin de vie ne sont pas dépressifs.

Journal of Clinical Oncology 20/09/05

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres