Deuxième marche pour la vie en Belgique

Publié le : 28 mars 2011

La deuxième marche pour la vie a eu lieu dimanche 27 mars 2011 à Bruxelles. Selon les services de police, elle a rassemblé 3000 personnes – soit le double de l’an dernier – dont un très grand nombre de jeunes.

Les manifestants, mobilisés par un collectif d’étudiants et représentatifs de toutes les communautés du pays, demandaient que des efforts soient faits en matière de prévention de l’avortement et de suivi post-IVG. Ils ont insisté sur les études démontrant les conséquences dramatiques de l’IVG sur la femme : "L’avortement arrête un cœur de battre et en brise un autre", pouvait-on lire sur les banderoles. Ils ont enfin alerté sur le nombre sans cesse croissant d’avortements pratiqués en Belgique chaque année.

Des délégations des Pays-Bas, de la Pologne, d’Irlande, d’Allemagne, d’Italie et de France étaient présentes, ainsi que l’archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr Léonard. "C’était une manifestation pour que l’on améliore le sort des femmes et pas pour les condamner. De même, comment ne pas se réjouir du caractère éminemment pluraliste de la marche ? Logique, puisque le drame de l’avortement interpelle tout le monde, les croyants comme les non-croyants", a-t-il déclaré. "Toutes les lois peuvent être améliorées. Mon but est de garder les consciences en éveil. Et c’est le travail des hommes politiques d’éventuellement améliorer la loi sur l’avortement."

Dans le même temps, à Bruxelles également, une manifestation pro-IVG s’était rassemblée à l’appel du Centre d’Action Laïque, de la Fédération des Centres de Planning et de Consultation, de la Fédération des Centres de Planning Familial des FPS, de la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial, de la Fédération des Centres Pluralistes de Planning Familial, du GACEHPA, de la Ligue des Familles et de la Mutualité Socialiste-Solidaris. Pour ces 350 manifestants, la loi "Lallemand-Michielsens" qui légalise l’avortement en Belgique, est aussi un "choix pour la vie". Le ministre d’Etat Roger Lallemand participait d’ailleurs au rassemblement.

Les organisateurs de la Marche pour la vie font remarquer de leur côté que la loi sur l’avortement est la seule loi qui soit encore contestée 21 ans plus tard.

La Libre.be (Christian Laporte) 28/03/11 – Le soir.be 27/03/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres