Des poissons programmés pour être des « gagnants » ou des « perdants »

Publié le 7 Avr, 2016

Pourrait-on programmer le cerveau pour prédisposer à « gagner » ou à « perdre » un conflit ? C’est ce qu’une étude, menée par des neuroscientifiques du RIKEN Brain Science Institute au Japon, cherche à prouver.

 

En tout cas, la réponse semble être positive pour le poisson zèbre, dont l’activité des circuits neuronaux distincts pourrait être déterminante dans sa capacité à sortir vainqueur d’un combat. Les chercheurs ont découvert un mécanisme biologique de résolution des conflits et d’agression sociale. En « éteignant » certaines régions précises du cerveau de ces poissons, ils  ont réussi à en faire soit des gagnants, soit des perdants.

Motherboard (31/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres