Des poissons programmés pour être des « gagnants » ou des « perdants »

Publié le 7 Avr, 2016

Pourrait-on programmer le cerveau pour prédisposer à « gagner » ou à « perdre » un conflit ? C’est ce qu’une étude, menée par des neuroscientifiques du RIKEN Brain Science Institute au Japon, cherche à prouver.

 

En tout cas, la réponse semble être positive pour le poisson zèbre, dont l’activité des circuits neuronaux distincts pourrait être déterminante dans sa capacité à sortir vainqueur d’un combat. Les chercheurs ont découvert un mécanisme biologique de résolution des conflits et d’agression sociale. En « éteignant » certaines régions précises du cerveau de ces poissons, ils  ont réussi à en faire soit des gagnants, soit des perdants.

Motherboard (31/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Ontario : la moitié des personnes ayant des soins à domicile décèdent sans soins palliatifs
/ Fin de vie

Ontario : la moitié des personnes ayant des soins à domicile décèdent sans soins palliatifs

Une étude a montré qu'en Ontario, la moitié des personnes nécessitant des soins palliatifs n’en ont pas bénéficié avant leur décès ...
DPI : le score de risque polygénique pas (encore) recommandé par l’ACMG
/ Diagnostic préimplantatoire

DPI : le score de risque polygénique pas (encore) recommandé par l’ACMG

L'American College of Medical Genetics and Genomics a publié une nouvelle déclaration sur « la sécurité et l'utilité » du ...
GPA : le Gouvernement indien autorise le recours à un donneur de gamètes
/ PMA-GPA

GPA : le Gouvernement indien autorise le recours à un donneur de gamètes

En Inde, les couples souffrant d'infertilité pourront recourir à un donneur de gamètes dans le cadre de la GPA ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres