Création d’une société de recherche pour éviter les dérives de l’intelligence artificielle

Publié le 13 Déc, 2015

OpenAI a été lancée officiellement vendredi. Il s’agit d’une « société de recherche » qui « ambitionne d’éviter les dérives de l’intelligence artificielle ». Composée de « plusieurs acteurs en vue de la Silicon Valley », Open AI a pour objectif « de faire avancer l’intelligence numérique de la manière dont elle est le plus susceptible de bénéficier à l’humanité dans son ensemble, sans être contraints par le besoin de générer des retours financiers ».

 

L’intelligence artificielle est aujourd’hui un « important champ de recherche et d’investissement ». En témoigne « la dernière révolution qui agite les sociétés de la Silicon Valley », Machine learning, un programme informatique « qui apprend tout seul ». Grâce à la puissance informatique acquise aujourd’hui et au grand nombre de données dont disposent les entreprises (big data), le « machine learning » peut aujourd’hui créer des produits « jusqu’ici impossible à concevoir ». « Petit à petit, donnée après donnée, phrase après phrase, image après image ces programmes sont devenus ‘intelligents’. La machine remplace ainsi des lignes et des lignes de codes informatiques ».

 

Le « machine learning » pourrait notamment s’appliquer à la robotique. A long terme, ces potentialités alimentent les inquiétudes : « Une intelligence artificielle très poussée sera excellente pour accomplir ses objectifs. Mais si ses objectifs ne sont pas les mêmes que les nôtres, nous aurons des problèmes » avait mis en garde Stephen Hawking. Elon Musk, coprésident de la société OpenAI avait déclaré en octobre : « Il s’agit de notre plus importante menace existentielle. Il faudrait mettre en place une surveillance règlementaire, peut être au niveau international, pour être certains que nous ne faisons pas quelque chose de très stupide ».

 

Le Monde (12/12/2015) – Tribune de Genève (12/12/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Suisse : les chiffres 2021 de l’avortement
/ IVG-IMG

Suisse : les chiffres 2021 de l’avortement

L’Office fédéral de la statistique a publié les données de l’avortement en Suisse. Des chiffres stables sur les deux dernières ...
Procès GPA en Californie : ils veulent un garçon, la mère porteuse accouche d’une fille
/ PMA-GPA

Procès GPA en Californie : ils veulent un garçon, la mère porteuse accouche d’une fille

Les deux hommes, qui « rêvaient d’avoir deux fils », ont intenté un procès envers la clinique de fertilité ...
32_parlement_europeen
/ IVG-IMG

Le Parlement européen demande d’inscrire l’avortement parmi les « droits fondamentaux »

Par 324 voix contre 155, les députés européens ont voté une résolution ce jeudi, afin que le Conseil se saisisse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres