COVID-19 : des chercheurs russes créent des souris « humanisées »

Publié le 5 Mai, 2020

Dans le contexte de la recherche d’un vaccin et d’un traitement contre le COVID-19, des chercheurs russes de l’Institut de biologie génétique de l’Académie des sciences de Russie, du Centre de recherche d’État en virologie et biotechnologie “Vecteur” et de l’Université de Belgorod, ont fabriqué des souris transgéniques « humanisées », « afin d’être utilisées comme modèle murin pour les tests de vaccins et de médicaments ».

 

La création de ces souris procède en deux étapes. « Tout d’abord, les souris doivent être rendues biologiquement sûres pour les pratiques habituelles de laboratoire. » Ensuite, elles doivent présenter « des symptômes et une pathogenèse aussi proches que possible de ceux des êtres humains ». A cette fin, les scientifiques introduisent « les gènes humains ACE2 et TMPRSS2 dans le génome murin sous le promoteur Tmprss2 propre aux souris », ACE2 et TMPRSS2 étant les « deux protéines clés dans les cellules humaines qui sont impliquées dans l’entrée du virus », « d’après les données déjà disponibles ». Et « les animaux ne deviendront sensibles au CoV-2 du SRAS qu’après activation dans les conditions d’un laboratoire virologique ».

 

Les chercheurs ont publié leur procédure dans la revue Research Results and Pharmacology[1] et attendent « les premiers résultats dès juin 2020 ».

 

 

Pour aller plus loin :

Course au vaccin contre le Covid-19 : et l’éthique ?

Des souris “humanisées” pour trouver un vaccin contre le Covid-19 ?

Vaccin contre le COVID-19 : éviter tout lien avec l’avortement ?



[1] Vladislav O. Soldatov et al, On the way from SARS-CoV-sensitive mice to murine COVID-19 model, Research Results in Pharmacology (2020). DOI: 10.3897/rrpharmacology.6.53633

 

Medical Xpress, Pensoft Publishers (04/05/2020)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres