Clonage thérapeutique : avis de Jean-Paul Caverni

Publié le 24 Fév, 2001

Jean-Paul Caverni, professeur  de psychologie cognitive à l’université d’Aix-Marseille-I et membre du Comité consultatif d’éthique, précise que, selon lui, les perspectives thérapeutiques légitiment la démarche du clonage humain. Il évoque pourtant l’objection éthique suivante : la technique du clonage thérapeutique réduit l’embryon à l’état de chose ce qui est incompatible avec son statut de « personne humaine potentielle ».

 

Il s’étonne que certains, tout en dénonçant les conséquences éthiques d’une telle pratique, n’hésitent pas à proposer en même temps la recherche sur les embryons surnuméraires. Jean-Paul Caverni parle de crime de “ lèse-humanité “.

 

Par ailleurs, on ne peut interdire en France, selon lui, ce qui sera autorisé dans d’autres pays : à savoir le clonage thérapeutique. Il précise que le développement de l’embryon obtenu par clonage jusqu’à la naissance devra être condamné « par des accords internationaux implacables ».

 

Le Monde 24/02/01

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres