Clonage : La secte Raëlienne stoppée dans son projet

Publié le 4 Juil, 2001

Les autorités américaines ont prié la secte raëlienne dont l’objectif est de cloner un bébé mort âgé de 10 mois, d’arrêter ses travaux sur le territoire américain. Cette décision fait suite à la perquisition du laboratoire clandestin de Raël. Le laboratoire, géré par la société Clonaid ne renonce pas pour autant à son projet :
« je me suis engagée à ne pas pratiquer aux Etats-Unis de clonage humain ni même à utiliser des embryons humains avant que la légalité d’une telle pratique ne soit admise » affirme Brigitte Boisselier, sa directrice scientifique. Elle souhaite trouver à l’étranger un laboratoire qui lui permettra de mener à bien son projet de clonage humain. La technique de clonage, aujourd’hui appliquée à l’animal, risquerait d’entraîner la naissance d’enfants atteints de malformations ou de déficiences mentales. C’est une technique à haut risque comme le confirme une étude qui paraîtra prochainement. Le clonage humain n’est formellement interdit que dans quatre états américains mais pourrait être étendu prochainement à l’ensemble du pays.

Le Quotidien du Médecin 04/07/01

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres