Chili : Michelle Bachelet veut revenir sur la loi IVG

Publié le : 2 février 2015
Michelle Bachelet, présidente du Chili, a présenté au Congrès un projet de loi visant à décriminaliser l’avortement, et ce dans trois cas : malformation du fœtus, mise en danger de la mère et viol. Actuellement, l’IVG est strictement interdite.

 

La proposition de Michelle Bachelet autorise l’avortement jusqu’à 12 semaine dans les 3 cas précités. Pour les filles de 14 ans et moins victimes de viol, l’avortement sera légal jusqu’à 18 semaines. Dans le cas d’un avortement « thérapeuthique », le diagnostic du médecin devra être enteriné par un autre praticien. Dans le cas d’un danger immidiat encouru par la femme, l’avis d’un seul médecin sera nécessaire. Le texte reconnait l’objection de conscience aux médecins.

 

L’interdiction de l’avortement avait été introduite au Chili en 1989. Depuis 1991, à douze reprises, des propositions pour réformer cette loi ont été présentées aux parlementaires et ont toutes été mises en échec.
<p>Reuters 31/01/2015 - BBC News 31/01/2015 - AFP 31/01/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres