Cambodge : l’infirmière australienne condamnée à 18 mois de prison pour trafic de mères porteuses

Publié le : 3 août 2017

Tammy Davis-Charles, une infirmière australienne arrêtée en novembre 2016 pour son implication dans un trafic de mères porteuses cambodgiennes (cf. Cambodge : Coup de filet dans un trafic de mères porteuses), a été condamnée ce mercredi 3 août à 18 mois de prison.

 

Le Juge Sor Lina lui reproche d’avoir été « un intermédiaire entre les parents d’intentions et les mères porteuses cambodgiennes » alors même que les autorités venaient d’interdire le commerce des mères porteuses au Cambodge et refusaient de reconnaître les certificats de naissance des bébés nés d’une gestation pour autrui (GPA) (cf. Le Cambodge envisage à son tour d’interdire la GPA aux étrangers;

 Des législations limitent le business autour des mères porteuses). L’infirmière a communiqué avec plus de 20 mères porteuses cambodgiennes et chacune a reçu autour de 10 000 dollars tandis que Tammy Davis-Charles se faisait payer 50 000 dollars par les parents d’intention. Le juge reproche également à l’infirmière australienne d’avoir falsifié des documents. Deux de ses collègues cambodgiens ont été condamnés à un an et demi de prison pour les mêmes chefs d’accusation.

<p>The guardian (03/08/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres