Biotechnologies : l’annonce d’un séisme

Publié le : 25 novembre 2003

Dominique Lecourt, Président du comité d’éthique de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et professeur de philosophie (Paris VII), parle d’un « séisme de la pensée« ,  provoqué par le développement des biotechnologies et des nanotechnologies.

Il s’inquiète de l’engouement de nos pays industrialisés pour le « catastrophisme noir » de certains penseurs et le « journalisme d’épouvante » qui annoncent le glissement de l’espèce humaine vers la mort par sa propre ingéniosité.

 

Pour lui, ce qui est « profondément ébranlé » c’est la représentation que nous nous faisons de la « nature humaine » en fonction d’un état désormais dépassé de la technique, soumise à deux formes de réductionnisme. D’un côté, nous voudrions que toutes nos pensées et nos comportements soient expliqués (déterminisme génétique), de l’autre nous attendons des spécialistes de « l’intelligence artificielle » le détail de nos fonctions cérébrales.

 

Face à ce « véritable séisme épistémologique« , il appelle à « repenser le concept de nature humaine« .

<p>La Croix (Dominique Lecourt) 25/11/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres