Bientôt, des  »pilules espions » ?

Publié le : 13 avril 2010

Aux Etats-Unis, des chercheurs testent un "système de pilule intelligente qui déclenche un signal lorsqu’elle a été ingérée".  Ce système veut aider à remédier aux difficultés d’observance dans la prise de médicaments qui "peuvent être lourds de conséquences" en cas de maladies chroniques. Pour les proches d’un malade, il n’est pas toujours aisé de vérifier si celui-ci a bien pris ses médicaments.

Le Pr. Rizwan Bashirullah, assistant à l’université de Floride, a donc conçu "une pilule munie d’une puce et recouverte d’une minuscule étiquette qui est en fait une antenne, conçue avec des encres en nanoparticules d’argent conductrices". Une fois ingérée, cette pilule peut communiquer avec un boîtier externe – qui sera peut-être intégré à une montre ou à un téléphone portable dans l’avenir – et faire parvenir l’information au médecin ou à un membre de la famille du malade. Ce système, testé sur des patients virtuels et des cadavres, a réussi. Mais les médecins voudront-ils "être avertis à chaque fois qu’un de leurs patients avale sa pilule" et les laboratoires pharmaceutiques y trouveront-ils un intérêt ?

Le Figaro 12/04/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres