Benoît XVI promeut ”l’écologie de l’homme”

Publié le 23 Déc, 2008

A l’occasion des vœux prononcés devant la Curie le 22 décembre, le Pape Benoît XVI sensible à l’urgence de protéger la nature, a affirmé :"Dans la foi en la Création se tient le fondement ultime de notre responsabilité envers la terre : la terre n’est pas simplement notre propriété que nous pourrions exploiter selon nos propres intérêts et désirs." En rappelant la responsabilité de l’Eglise dans la défense de la création, il a précisé que cette protection doit s’étendre à l’homme : "Oui les forêts tropicales méritent notre protection, mais l’homme, comme créature, ne la mérite pas moins. Dans l’homme est écrit un message qui ne signifie pas la contradiction de notre liberté, mais sa condition." Parmi les tentatives de destruction de l’homme, le Pape cite la théorie du Genre (ou Gender): idéologie qui renie la nature humaine comme nature sexuée et vise à établir la sexualité sur un mode purement social, non naturel. D’origine anglo-saxone, cette théorie est  présente au plus haut niveau des instances internationales. Ainsi la semaine passée en s’appuyant sur le principe de non-discrimination "de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre", une déclaration sur les droits des homosexuels a été présentée aux 192 membres des Nations Unies. Elle aurait été inspirée par la secrétaire d’Etat française aux Droits de l’Homme, Rama Yade. Le Saint-Siège avait alors annoncé combien il était attentif aux propositions de cette déclaration "de condamner toutes formes de violences contre les personnes homosexuelles" et encouragé les Etats à prendre "les mesures nécessaires pour mettre fin à toutes les pénalisations criminelles portées contre elles". Cependant, le Vatican avait aussi précisé son désaccord sur le langage utilisé dans cette déclaration, visant notamment les expressions "orientation sexuelle" et "identité de genre".

Dans la théorie du Gender le pape voit la manifestation la plus aiguë de la volonté de l’homme de s’émanciper de sa nature et donc de la volonté de son Créateur, pour décider seul de ce qu’il est. L’home manifeste par là qu’il veut se faire seul. Or aller contre sa propre nature c’est se vouer à sa propre destruction. L’Homme est créé homme et femme, protéger l’Homme c’est protéger cette différence. Le Pape invite ainsi à une véritable "écologie de l’homme".

La Croix (Isabelle de Gauldmyn) 23/12/08 – Le Figaro 23/12/08 –

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...
Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine
/ PMA-GPA

Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine

Selon une étude, une régulation défectueuse du génome lors de la spermatogénèse pourrait être une cause potentielle d’infertilité masculine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres