Belgique : près de la moitié des demandes d’euthanasie acceptées

Publié le : 13 octobre 2011

Un sondage réalisé en Belgique auprès de 914 médecins par les groupes de recherche en soins palliatifs de l’université libre de Bruxelles et de l’université de Gand révèle que 48% des demandes d’euthanasie ont été accordées depuis l’entrée en vigueur de la loi sur l’euthanasie, en 2002.

39% des médecins interrogés disent avoir eu au moins une demande depuis la légalisation de la loi dans le pays. Après avoir souhaiter être euthanasié, 10% des patients ont changé d’avis. Le sondage note que les principales raisons poussant les patients à effectuer une telle demande sont les troubles psychiatriques et les cancers et non l’existence d’une douleur aigüe et incurable.

Interrogé par Le Journal des Flandres, Didier de Broucker, professeur spécialisé dans les soins palliatifs, explique qu’il y a des alternatives à l’euthanasie et évoque la nécessité de "sensibiliser […] la population au fait qu’on ne guérit pas tout le monde [et] que la mort fait partie de la vie". Il y a, en tant que soignant, "un devoir d’humanité et de respect de ces personnes en fin de vie, de ne pas les abandonner. C’est un engagement en tant que citoyen et homme". Evoquant la loi Kouchner de 2002 et la loi Leonetti de 2005, il souligne que "la France a ouvert une voie qui doit être considérée comme un exemple sur ce qui doit être fait et ne doit pas être fait en matière de fin de vie. En tant que médecins, nous sommes formés pour soigner et ne pas provoquer la mort".

Le Vif.be 12/10/11 - La Libre.be 12/10/11 - Le Journal des Flandres.fr (propos recueillis par Claire Hohweyer) 12/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres