‘Bébés congelés” : la thèse du déni de grossesse écartée

Publié le 18 Avr, 2008

Quatre experts psychiatres ont rencontré Véronique Courjault – cette femme qui a tué trois de ses enfants nouveau-nés, en 1999, 2002 et 2003 – et ont balayé la thèse du déni de grossesse qui avait été avancée pour expliquer ces actes. Selon eux, "elle est toujours restée au contact de la réalité, y compris de la réalité des trois grossesses" mais "se comporte plus en spectatrice passive et neutre qu’en auteur des faits incriminés, s’exprimant avec un certain détachement affectif et émotionnel". D’ailleurs, Véronique Courjault déclare elle-même à propose de ses victimes : "pour moi, ça n’a jamais été des enfants, ce n’était pas des êtres à part entière".

Le Figaro (Cyrille Louis) 18/04/08 – Le Quotidien du Médecin (Philippe Roy) 22/04/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres