Angleterre : débat autour des bébés médicaments

Publié le 7 Août, 2002

Le Comité Britannique sur la fertilisation humaine et l’embryologie vient de refuser à un couple, Michelle et Jayson Whitaker, dont le fils est atteint d’une grave affection du sang, de pouvoir bénéficier d’un dépistage prénatal pour donner naissance à un enfant compatible avec son frère malade. En effet, la pathologie dont souffre le jeune garçon, ne nécessite pas uniquement un test génétique sur l’embryon mais également une analyse des tissus, qui elle, est illégale. 

Une décision qui a d’autant plus soulevé la controverse qu’un autre jugement avait dit le contraire en décembre dernier.
Cet imbroglio démontre clairement que la loi n’est plus adaptée aux nouvelles possibilités offertes aux médecins.

Agence Sciences Presse 07/08/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres