Adonaissance – Michel Hermenjat

Publié le : 15 avril 2020

adonaissance« Les situations sociales décrites dans les pages qui viennent sont toutes authentiques ». C’est par cet avertissement que Michel Hermenjat débute son roman. Adonaissance, c’est l’histoire de Gachette, une jeune fille en conflit avec sa mère car elle veut garder l’enfant qu’elle porte. Ou de Mounia, muette, qui s’interroge « Pourquoi c’était mal de garder mon bébé ? »

Des vies qui se croisent au foyer du Bois-des-Arts sous le regard bienveillant d’Armand Himbane, un éducateur qui cherche comment prévenir les grossesses précoces et accompagner ces « maternités adolescentes ». Par une approche pédagogique qui « reconnecterait sexualité et procréation » ? « En sensibilisant les adolescents aux enjeux de la jeune parentalité », pour les aider à « prendre conscience des enjeux et des conséquences », à se « responsabiliser » ? Parce que la réponse des institutions est simple. Contraception et avortement. Pourtant ces grossesses précoces sont « un choix à reconnaître », et souvent « une réparation »… Quand, « en matière de sexualité, tout est libéralisé, absolument tout, sauf qu’il ne faut pas que les jeunes fassent des gosses ».

Adonaissance est un roman qui interroge sur l’avortement. Ce « droit acquis de haute lutte », forcément une « bonne décision ». Et qui donc ne peut pas faire qu’une jeune femme se sente « toute vide à l’intérieur et tellement seule ». Un « droit », devenu « un prononcé d’indignité sur le rôle des hommes » car, il est interdit de le contester, ce qui se joue dans le corps de la femme enceinte n’appartient qu’à elle. Et peut-être même sur celui des parents lorsqu’il s’agit d’une jeune fille. « Va donc faire un test de grossesse au Planning. S’il est positif, ils te disent juste trois choses : Un, tu n’es pas obligée de le dire à tes parents. Deux, tu peux avorter, c’est gratuit. Et trois, si tu poursuis ta grossesse, un tuteur sera immédiatement nommé pour l’enfant et c’est lui qui dira si tu es capable de le garder à la naissance. »

« Les situations sociales décrites (…) sont toutes authentiques »…

Nombre de pages :
Date d’édition : 14 avril 2020
Editeur : Anamon Editions
Adonaissance

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres