Académie pontificale pour la vie : Le pape invite le monde de la santé à ne pas oublier “l’humanité”

Publié le 3 Mar, 2016

« Que les médecins et tous les acteurs de la santé n’oublient jamais de conjuguer la science, la technique et l’humanité ». Ces mots, le Pape François les a prononcés hier à l’attention des membres de l’Académie pontificale pour la vie qui se réunissaient pour leur XIIe assemblée plénière. Le Pontife les recevait en ouverture de leurs travaux.

 

A cette occasion, il a rappelé que « la science et la technique ne suffisent pas : pour accomplir le bien, il faut la sagesse du cœur », regrettant qu’aujourd’hui : « La nature humaine se trouve ainsi réduite à la seule matière, modelable selon n’importe quel dessein ». Aussi, pour lui, « la première nature à garder, afin qu’elle porte du fruit, est notre propre humanité ».

 

S’adressant au monde de la santé, le Pape a longuement insisté sur l’importance de la dimension humaine de l’approche médicale : « Bien agir ne consiste pas à appliquer correctement le savoir éthique, mais cela suppose un intérêt réel pour la personne fragile », et il a invité les étudiants à « accueillir et soigner la vie humaine, selon la dignité qui lui appartient et quelles que soient les circonstances ».

 

Il s’est réjoui, estimant que « la culture contemporaine conserve encore les prémisses pour affirmer que l’homme, quelles que soient ses conditions de vie, est une valeur à protéger ».

 

Enfin, il a achevé son intervention par une mise en garde : « Nous devons être attentifs aux nouvelles colonisations idéologiques qui se glissent dans la pensée humaine, y compris chrétienne, sous l’apparence de vertus, de modernité, d’attitudes nouvelles, mais ce sont des colonisations c’est-à-dire qu’elles privent de la liberté, et elles sont idéologiques en ce qu’elles ont peur de la réalité telle que Dieu l’a créée ».

Zenit (03/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-518234140
/ Genre

Suède : le changement de sexe à l’état civil autorisé dès 16 ans

En Suède, le Parlement a adopté ce mercredi un texte qui abaisse de 18 à 16 ans l'âge minimum pour ...
Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?

Selon une étude publiée dans la revue Transplantology, les organes du donneur influencent la personnalité du receveur ...
10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’enfant né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres