13ème journée nationale du don d’organes

Publié le 18 Juin, 2008

L’association pour le don d’organes et de tissus humains, France Adot, organise, dimanche 22 juin sa 13ème Journée nationale du don d’organes. Le professeur Christian Cabrol, qui a réalisé la première transplantation cardiaque en Europe en 1968, soutient cette initiative : "le don d’organes, est un devoir humain, social, immédiat".

A l’occasion de cette journée, France Adot demande que soit créé, au même titre que le RNR (le registre national des refus), un registre qui recenserait les volontaires au prélèvement d’organes. "Normalement, c’est le principe de consentement présumé qui doit être appliqué. Mais dans les faits, on suit l’avis de la famille, même quand il est contraire à la volonté de la personne décédée. Les personnes qui sont favorables au don souhaitent pouvoir l’exprimer car beaucoup craignent que leur volonté ne soit pas respectée", explique Marie-Claire Paulet, présidente de France Adot.

En 2007, selon France Adot, on a procédé à 4 664 greffes, soit 54% de plus qu’en 2000.

Le Quotidien du Médecin (Dr Sylvia Archimède) 18/06/08 – Le Figaro 18/06/08 – LJS.com 23/06/08 – La Voix du Nord.fr 20/06/08 – Le Point.fr (Anne Jeanblanc) 20/06/08 – 20 Minutes.fr (Christina Lionnet) 21/06/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres