Vincent Lambert : Le tribunal nomme les trois nouveaux experts

Publié le 4 Juil, 2018

Le tribunal de Châlons-en-Champagne a révélé le nom des nouveaux experts chargé, après le désistement des précédents (cf. Vincent Lambert : le tribunal pourrait “statuer sans attendre sur la décision d’arrêt des traitements” et Vincent Lambert : vers une nouvelle expertise ?) d’évaluer l’état de santé de Vincent Lambert. Il s’agit des professeurs Philippe Coubes, neurochirurgien au CHU de Montpellier, Favrice Parker, neurochirurgien au Kremelin Bicêtre à Paris et Virginie Woisard-Bassols, ORL spécialiste notamment de la voix et déglutition qui exerce au CHU de Toulouse.

 

L’ordonnance administrative en date du 3 juillet précise que ces experts ont jusqu’au 31 octobre 2018 pour déposer leur rapport.

 

L’ordonnance du 2 juillet faisait état des modalités d’examen du patient qui doit avoir lieu « hors de la présence des parties ». « Ces dernières pourront se faire représenter par un docteur en médecine qui, eu égard au nombre de parties à l’instance et dès lors que la présence d’un nombre important de personnes autour du patient est susceptible de perturber l’appréciation de son état de santé, seront limités à un praticien pour l’ensemble des requérants et un praticien pour chacun des défendeurs, soit un total maximum de quatre médecins ».

 

Les experts devront se prononcer sur la capacité de déglutition de Vincent Lambert et indiquer « si elle est susceptible de permettre, à terme, et éventuellement après rééducation, une alimentation et une hydratation fonctionnelle ». Un de parents du patient sera désigné afin que les experts puissent établir si les modifications de réactions de Vincent Lambert en sa présence.

L’Union, Grégoire Amir-Tahmasseb (04/07/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions
/ PMA-GPA

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions

Chypre entend devenir une destination privilégiée du "tourisme médical" en matière de PMA. Choisir le sexe de son bébé y ...
Allemagne : le Conseil d'éthique entre prévention du suicide et "autodétermination"
/ Fin de vie

Allemagne : le Conseil d’éthique entre prévention du suicide et “autodétermination”

Le comité d'éthique souhaite créer une « prise de conscience », préciser « les contours préalables aux décisions de suicide ...
cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres