Vers une restauration de la fertilité des femmes ménopausées ?

Publié le : 18 août 2020

Une étude pilote, menée entre 2017 et 2019 à la clinique de fertilité Genesis à Athènes en Grèce, a permis à une femme ménopausée de donner la vie. Sa fertilité aurait été restaurée à l’aide de transfusions sanguines. Du sang a été prélevé sur la patiente,  ses globules rouges et blancs ont été retirés pour ne laisser que la PRP avant de l’injecter dans ses ovaires. La PRP contient des plaquettes, c’est-à-dire des fragments de cellules impliquées dans la coagulation du sang et la régénération des tissus.

Aux termes de cette expérience menée sur « 30 femmes volontaires ménopausées, qui n’avaient pas eu leurs règles depuis plus d’un an », 80 % d’entre elles ont vu leur taux d’hormones s’améliorer et ont retrouvé un cycle menstruel régulier. Parmi elles, quatre sont tombées enceintes, trois ont eu des enfants.

Le Dr Konstantinos Pantos, qui a dirigé l’étude, propose ce traitement en privé depuis cinq ans. Il a déclaré au journal New Scientist avoir déjà « traité plusieurs centaines de femmes » qui cherchaient soit à concevoir, soit à réduire les symptômes de la ménopause.

D’autres recherches sont en cours qui visent à confirmer que la PRP est un traitement de fertilité viable. Ainsi, le Dr Pantos « supervise quatre essais cliniques randomisés, contrôlés par placebo » et le professeur Emre Seli de l’école de médecine de Yale dirige deux autres essais.

 

Source : BioNews, Daniel Jacobson (17/08/2020) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres