Va t-on mettre fin au « suicide assisté » dans l’Oregon

Publié le : 22 novembre 2001

L’Oregon est le seul Etat aux Etats-Unis à autoriser le « suicide assisté ». Plus de 70 personnes en phase terminale sont déjà mortes de cette manière depuis 1997, date à laquelle a été promulguée la loi « Mourir avec dignité ». Ce texte s’applique aux personnes souffrant d’une maladie incurable et dont les médecins estiment qu’il leur reste moins de six mois à vivre. Le patient doit indiquer par oral puis par écrit son intention de mettre fin à ses jours et doit être en état d’avaler le liquide mortel. Or le 6 novembre, John Ashcroft, ministre de la justice, a ordonné que des poursuites soient engagées contre les médecins prescrivant des substances dans l’intention d’entraîner la mort d’un patient. Les substances utilisées dans le cas de « suicide assisté » sont contrôlés par une loi fédérale. Or le ministre cherche à faire valoir la prééminence du droit fédéral sur les Lois des Etats. Le gouverneur de l’Oregon, dénonce la décision du ministre en la qualifiant « d’intrusion sans précédent » dans l’autonomie des Etats en matière de politique médicale. Quant à La Cour suprême des Etats-Unis, déjà consultée, elle a statué que cette pratique n’était pas un droit constitutionnel, mais elle ne l’a pas déclaré illégal.

<p>La Croix 22/11/01</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres