USA : l’état de l’Alabama étudie la possibilité d’interdire l’IVG à partir du moment où les battements de cœur du fœtus sont perceptibles

Publié le : 20 février 2014

 Les législateurs de l’état de l’Alabama (Etats-Unis) examinent un projet de loi tendant à interdire l’avortement dès lors que « les battements de cœur du fœtus peuvent être détectés ». Le Dakota du Nord a approuvé l’an dernier une loi similaire, actuellement contestée.

« Si votre cœur bat, c’est que vous êtes en vie. Acceptons de protéger ces enfants vivants qui sont à naître » a déclaré le rapporteur du projet, la représentante Mary Sue McClurkin. L’Institut national de la santé indique sur son site internet que les battements de cœurs sont perceptibles à partir de la 6e ou 7e semaine.

 

D’autres projets de loi visent à limiter les cas d’avortement, par exemple en allongeant le délai de réflexion de 48h. Actuellement, la législation de l’Alabama exige que les femmes enceintes soient informées sur les alternatives à l’avortement, dans les 24h qui précèdent leur IVG. 

<p> Chicago Sun Times (Kim Chandler) 19/02/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres