USA: la Cour suprême valide la loi du Kentucky prévoyant une échographie du bébé avant d’avorter

Publié le : 10 décembre 2019

La Cour suprême des Etats-Unis a confirmé hier la légalité de l’Ultrasound Informed Consent Act, loi adoptée dans l’état du Kentucky en 2017 (cf. Le Kentucky limite l’avortement).

 

Cette loi prévoit l’obligation pour les médecins de montrer à la femme « les images de l’échographie, de décrire le fœtus, sa taille et ses organes à la patiente et de lui faire entendre le battement de cœur s’il est détectable, même si celle-ci exprime ou manifeste son opposition », dans le but de lui permettre de prendre une décision éclairée.

 

En mars prochain, la Cour suprême « examinera une loi restrictive de Louisiane, dont les dispositions sont très proches d’une loi du Texas ». Cette loi texane avait été invalidée par la Cour « il y a près de quatre ans ».

 

Pour aller plus loin :

Au Kentucky et en Illinois, l’avortement conforté

Le Kentucky limite l’avortement

<p><span style="margin: 0px;font-size: 10pt">AFP</span></p> <p style="margin: 0px;text-align: justify"><span style="margin: 0px;font-size: 10pt">The Guardian, Jessica Glenza (9/12/19)</span></p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres