USA : Indiana, plusieurs lois IVG confirmées suite à une contestation juridique

Publié le : 13 octobre 2020

Aux États-Unis, une juge fédérale de l’État de l’Indiana a annoncé vendredi sa décision de maintenir plusieurs lois controversées qui avaient été portées devant les tribunaux. La juge Sarah Evans Barker confirme :

  • l’obligation, pour toutes les cliniques d’avortement, d’obtenir au préalable une homologation de l’État,
  • l’obligation, pour les médecins pratiquant l’avortement, d’avoir un accès privé dans un hôpital,
  • l’obligation de faire une échographie à la femme enceinte au moins 18 heures avant l’avortement et
  • le consentement obligatoire des parents, si la femme enceinte est mineure.

D’autres lois concernant l’IVG en Indiana sont encore en cours de contestation juridique. « Il s’agit notamment des lois autorisant les avortements du deuxième trimestre uniquement dans les hôpitaux et les centres chirurgicaux, de l’obligation pour les médecins de dire aux patientes que les fœtus peuvent ressentir des douleurs et de l’obligation pour les femmes d’être informées que la vie physique humaine commence dès la conception ».

 

Source : Washington Times (12/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres