Une “usine à bébés” en Inde

Publié le 7 Oct, 2013

 En Inde, à Anand, dans la province du Gurajat, une véritable “usine à bébés” va voir le jour à l’initiative de Nayna Patel, une femme médecin spécialiste de la fécondation in vitro et formée à Singapour, en Angleterre et Corée du Sud. Cette grande clinique de mères porteuses s’adresse aux couples infertiles principalement occidentaux et “abritera des centaines de mères porteuses“. 

 

Selon Nayna Patel, “les femmes doivent avoir moins de 45 ans, être en bonne santé et avoir déjà eu au moins un enfant, pour éviter qu’elles ne s’attachent au bébé“. Les règles de l’établissement sont extrêmement sévères pour la mère porteuse sur qui repose une grande responsabilité. En effet, que ce soit le médecin, l’hôpital ou le futur couple, aucun n’est responsable d’éventuelles complications qui pourraient intervenir. Face à de telles pratiques, de nombreuses critiques ont émergé: Nayna Patel “exploite la pauvreté et le corps de ces femmes“. Elle tente de se défendre en précisant “que les mères porteuses réalisent un travail physique et qu’elles sont rémunérées pour cela“.
Actuellement, “le marché indien de la gestation pour autrui est évalué à plus d’un milliards de dollars par an“, dans ce “pays où un tiers de la population vit avec moins de 0,6 dollar par jour“. L’association pour le droit des femmes All India Democratic Women’s a fait part de sa vive inquiétude de “la pratique même de la gestation pour autrui dans un pays où les femmes n’ont pas de ressources financières“. Les parents qui souhaitent concevoir un enfant en recourant à cette clinique indienne débourseront la somme de 28 000 dollars, “tarif très inférieur à celui pratiqué aux Etats-Unis” où la gestation pour autrui est autorisée. Les mères porteuses de la clinique toucheront quant à elles 8 000 dollars. 

 parents.fr (Christine Diego Hernandez) 07/10/2013 – bbc.co.uk (Lucy Wallis) 30/09/2013 – sudouest.fr 05/10/2013

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres