Une plateforme d’évaluation et d’analyse des objets connectés en santé à l’hôpital Bichat

Publié le 15 Jan, 2018

L’AP-HP[1] a annoncé ce 10 janvier ouvrir à l’hôpital Bichat[2], dans le département de physiologie-explorations fonctionnelles et sous le pilotage du Pr Marie-Pia d’Ortho, une plateforme baptisée Digital medical hub (DMH). Elle aura pour rôle l’évaluation et l’analyse des objets connectés en santé « par une approche multidisciplinaire ».

 

Quatre axes seront favorisés :

– l’évaluation et la validation clinique des objets connectés en santé et leurs applications mobiles ;

– la stratégie d’intégration des nouvelles technologies dans le parcours des soins ;

– la valorisation et le transfert des nouvelles technologies en santé ;

– l’enseignement et les formations en santé numérique des générations actuelles et futures.

 

Cette plateforme espère devenir un « centre de référence » pour des promoteurs académiques et industriels.

A ce jour, une première étude, EoleVal, en partenariat avec une filiale du groupe La Poste, Docapost, est en cours. Elle inclut 25 patients transplantés pulmonaires et doit permettre « d’évaluer sur deux ans la qualité des objets connectés pour le suivi de ces patients ainsi que leur impact sur la pratique des soins et la relation professionnels/patients ». Chaque patient aura à disposition une valise comportant trois objets connectés : « le thermomètre patch Tucky de la société e-TakesCare ; le spiromètre SmartOne de la société Mir ; et l’oxymètre en forme de montre connectée de la société Oxitone ». La valise, couplée via Bluetooth et réseau mobile à une application, doit permettre « un suivi régulier à distance » grâce à des « informations collectées en temps réel », comme l’état de fatigue ou l’observance du patient.

 

La plateforme n’exclut pas l’idée d’évaluer des applications qui permettraient « le suivi du sommeil, de la femme enceinte ou le télésuivi des personnes sous respirateur ».

 

[1] L’assistance publique-hôpitaux de Paris.

[2] Paris XVIIIe.

Hospimédia, Thomas Quéguiner (12/01/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres