Une nouvelle technique pour reprogrammer des cellules adultes

Publié le 17 Juin, 2008

Des chercheurs du Scripps Research Institute en Californie et du Max Planck Institute for Molecular Biomedicine en Allemagne ont découvert une nouvelle technique pour reprogrammer des cellules adultes. Ils ont réussi, en utilisant des médiateurs chimiques, à transformer des cellules de cerveau de souris en cellules pluripotentes (c’est-à-dire capables de se différencier en de nombreux types de cellules du corps humain). Cette nouvelle technique aurait l’avantage de ne pas comporter de risque tumoral.

Rappelons qu’en novembre dernier, le Pr Shinya Yamanaka (université de Kyoto) avait réussi à reprogrammer, en y injectant quatre gènes, des cellules de peau en cellules pluripotentes (cf. Synthèse de presse du 21/11/07). Les cellules ainsi obtenues sont appelées cellules pluripotentes induites ou cellules iPS. Cette découverte a prouvé qu’il est possible d’obtenir des cellules pluripotentes sans utiliser d’embryons humains.

Ajoutons par ailleurs que des chercheurs australiens auraient montré que des cellules du nerf olfactif (dans le nez) pouvaient se différencier en neurones produisant de la dopamine une fois transplantées dans un cerveau de rat. Enfin, aux Etats-Unis, une jeune fille aveugle âgée de 9 ans, a recouvré en partie la vue après avoir reçu un traitement à base de cellules de sang de cordon.

Cell News 05&06/06/08 – Bio Edge 12/06/08 – Life News 06&16/06/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

blood-1813410_1920
/ Génome

Hémophilie A : des résultats positifs de la thérapie génique Pfizer en phase III

Mercredi, l’entreprise Pfizer a annoncé que sa thérapie génique l’hémophilie A, a été « couronnée de succès » lors d'un ...
Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : la WPATH « coupable » d’une « fraude scientifique majeure et inqualifiable »

La WPATH a recommandé la prescription de « bloqueurs de puberté » et d’hormones du sexe opposé, sans attendre les conclusions ...
Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise
/ Don d'organes

Don d’organes en Europe : une priorité de la présidence hongroise

Plusieurs mesures sont envisagées : augmenter les échanges transfrontaliers, le recours aux donneurs « marginaux » ou la généralisation du consentement présumé ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres