Une nouvelle technique de fécondation in vitro

Publié le : 4 septembre 2009

Une femme anglaise, âgée de 41 ans, vient de mettre au monde un bébé en bonne santé après 13 tentatives infructueuses de fécondation in vitro (FIV). La naissance a eu lieu grâce à une nouvelle technique de FIV : l’hybridation génomique comparative.

Cette avancée technologique, expérimentée pour la première fois au siège du groupe CARE Fertility à Nottingham, consiste en un examen de la normalité chromosomique des ovules prélevés chez la femme. Seuls les ovules sains seront conservés pour la fécondation. En effet, les anomalies chromosomiques des ovocytes seraient souvent la cause de l’échec du processus de gestation. On estime que 50% d’entre-eux comportent des chromosomes anormaux chez les jeunes femmes et 75% chez les plus de 39 ans.

Cette technique permet ainsi la production d’embryons indemnes d’anomalies génétiques maternelles, plus susceptibles d’arriver à terme. Jusqu’ici, seul un diagnostic préimplantatoire (DPI), directement effectué sur l’embryon à des conditions précises, ouvrait la possibilité d’une telle sélection.

"Une analyse chromosomique complète pourrait doubler la chance de réussite pour un couple en difficulté d’avoir un enfant", affirme le directeur de projet, le Professeur Simon Fishel, directeur du projet.

Cinq autres femmes sont en attente de ce traitement qui coûte environ £2000.

Press Association 02/09/09 - Lifenews 02/09/09 - Telegraph 02/09/09 - The Guardian 02/09/09 - BioNews.org (Sarah Guy) 07/09/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres