Une méconnaissance par les femmes de leur période de fertilité justifierait leur difficulté à concevoir

Publié le : 4 septembre 2012

Une étude australienne révèle que "87% des femmes confrontées à des difficultés de conception, ont une connaissance lacunaire de leur période de fertilité". Après avoir étudié le cas de "204 femmes venues consulter pour des difficultés de conception" dans deux cliniques de Melbourne, les chercheurs de la Monash University précisent que "13% d’entre elles étaient capables d’identifier correctement les jours de fertilité au cours du cycle menstruel (juste avant l’ovulation et au moment de celle-ci), pendant lesquels elles savaient pouvoir être enceintes". Cependant, "68% […] étaient persuadées avoir correctement programmé leurs relations sexuelles au cours du cycle". "Par ailleurs, 87% d’entre elles exprimaient un besoin d’information sur la fertilité, car elles tentaient d’améliorer leurs connaissances en cherchant des informations, essentiellement sur internet et dans les livres".
De cette étude, les auteurs concluent "qu’une mauvaise connaissance des périodes de fertilité pourrait figurer parmi les freins à la fertilité" et qu’il y a "un fossé entre les besoins qui existent en matière d’éducation à la fertilité des femmes et ce que les professionnels estiment nécessaire de leur fournir en la matière". Enfin, "l’éducation à la fertilité pourrait représenter une étape fondamentale des soins préconceptionnels et une étape fondamentale lors du début de la prise en charge des couples qui viennent consulter pour ce type de difficultés".

Le Quotidien du Médecin.fr (Dr Béatrice Vuaille) 03/09/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres