Une  »marche nationale pour la vie » … européenne

Publié le : 23 janvier 2006

La "Marche nationale pour la vie" a rassemblé le 22 janvier à Paris plus de 5000 personnes selon les organisateurs et 2000 selon la police. Beaucoup d’étrangers, suisses, allemands, belges et espagnols avaient pris place dans le cortège qui est parti de la place de la République vers l’Opéra.

Pour Paul Ginoux-Defermon, animateur du collectif "30 ans, ça suffit" et organisateur de la marche, la présence des délégations étrangères est décisive : "Certes, cette manifestation a d’abord pour but de faire évoluer la législation française, mais nous sommes bien conscients que rien ne se fera plus désormais en dehors de l’Union européenne et de ses directives" a-t-il expliqué. Son souhait est de monter un réseau pro-vie efficace à l’échelle européenne. Quelques initiatives de ce type ont déjà vu le jour. Ainsi, un médecin allemand a-t-il créé il y a six ans un réseau de médecins en Europe. 

Pour Christophe Keel, membre de la Fondation suisse Asme (Aide suisse pour la mère et l’enfant), l’objectif premier est de "faire changer les mentalités" avant "même de modifier la législation".

Suzanne Lux, militante allemande explique quant à elle : "en Allemagne aussi l’avortement est très facile. Dans la loi, il n’est pas autorisé, mais puisque l’on n’encourt aucune sanction, c’est pareil". Elle espère créer une organisation européenne pour financer par exemple des projets de recherche sur le syndrome post-avortement.

Aujourd’hui, la "Marche pour la Vie" a lieu à Washington. Cette manifestation est organisée chaque année pour dénoncer l’anniversaire de l’autorisation de l’IVG par la Cour suprême en 1973.

La Croix 23/01/06

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres