Une hormone pour soigner l’infertilité ?

Publié le 6 Mai, 2019

En France, on estime qu’un couple sur huit a des problèmes pour concevoir un enfant, souvent parce qu’ils remettent à plus tard leurs projets de bébé. Un problème d’ovulation, « l’hyper-proclactinémie », qui « désigne une sécrétion trop importante par le cerveau de la prolactine, l’hormone responsable de l’allaitement qui bloque l’ovulation », aurait été identifié comme étant à l’origine de ces troubles.

 

Traitées avec des injections d’hormones : la kisspeptine, les sécrétions hormonales au repos de patientes, « se sont remises à fonctionner normalement. Les femmes se remettent à ovuler naturellement grâce à ce traitement », explique le Dr Charlotte Sonigo, spécialiste de l’infertilité à l’Inserm.

 

Les injections ne seront cependant pas disponibles pour le grand public avant de nombreuses années, le traitement doit encore faire l’objet d’études ; il faut notamment vérifier qu’il n’a pas d’effets secondaires.

Europe 1 (05/05/2019) – Infertilité : la recherche fait des progrès et travaille à un nouveau traitement

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres