Une greffe d’organe illégale déjouée en Espagne

Publié le 13 Mar, 2014

 En Espagne, un riche maire libanais a fait l’objet d’une arrestation, “soupçonné d’avoir proposé 40 000 € à des immigrants pauvres pour leur acheter un bout de foie parce qu’il avait besoin d’une greffe“. 
Le directeur de la police nationale a déclaré, lors d’une conférence de presse: “C’est le premier cas que nous avons identifié“. Saluant cette opération contre le trafic d’organes, le directeur de l’organisation nationale des greffes (ONT), Rafael Matesanz, a précisé: “C’est un danger, un fléau du 21ème siècle […]. Aucun pays n’est totalement à l’abri“. Soulignant que dans de nombreuses régions du monde, le trafic d’organes se fait “quasiment dans l’impunité“, il souligne que cette opération montre qu’ “il faut rester en alerte“. 

 La Croix 14/03/2013 – Legeneraliste.fr 13/03/2014 – lequotidiendumedecin.fr (Dr Lydia Archimède) 13/03/2014

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres