Une étude sur les pratiques sédatives lancée par la SFAP début 2018

Publié le : 7 novembre 2017

La SFAP[1] a annoncé avoir confié à une équipe universitaire une « importante étude nationale, multicentrique et prospective sur les pratiques sédatives », baptisée S2P[2].

 

Le but de cette étude est de « recueillir sans a priori des données fiables et pertinentes sur les pratiques sédatives à domicile, comme à l’hôpital ou en EHPAD » pour fournir « des informations à l’ensemble des acteurs, des tutelles et des décideurs ».

 

L’étude débutera « dans les premières semaines de 2018 » et souhaite recruter « large » pour « obtenir un reflet réel des pratiques en France ». Elle s’appuiera sur les données recueillies par une enquête rétrospective réalisée par Centre National Soins palliatifs et Fin de Vie (CNSPFV) concernant les pratiques sédatives en 2017. La SFAP invite les responsables de structures à « se préparer à cette enquête » et rappelle que « toute sédation ne se réduit pas à la seule sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès ».

 

[1] Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs.

[2] Pour : Sédations en Phase Palliative.

<p>SFAP (04/11/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres