Une étude sur les pratiques sédatives lancée par la SFAP début 2018

Publié le 7 Nov, 2017

La SFAP[1] a annoncé avoir confié à une équipe universitaire une « importante étude nationale, multicentrique et prospective sur les pratiques sédatives », baptisée S2P[2].

 

Le but de cette étude est de « recueillir sans a priori des données fiables et pertinentes sur les pratiques sédatives à domicile, comme à l’hôpital ou en EHPAD » pour fournir « des informations à l’ensemble des acteurs, des tutelles et des décideurs ».

 

L’étude débutera « dans les premières semaines de 2018 » et souhaite recruter « large » pour « obtenir un reflet réel des pratiques en France ». Elle s’appuiera sur les données recueillies par une enquête rétrospective réalisée par Centre National Soins palliatifs et Fin de Vie (CNSPFV) concernant les pratiques sédatives en 2017. La SFAP invite les responsables de structures à « se préparer à cette enquête » et rappelle que « toute sédation ne se réduit pas à la seule sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès ».

 

[1] Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs.

[2] Pour : Sédations en Phase Palliative.

SFAP (04/11/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres