Une étude révèle qu’une femme sur cinq a réussi à avoir un enfant naturellement après l’échec d’une FIV

Publié le : 26 juillet 2019

Une nouvelle étude de l’université d’Adberdeen s’est intéressée au taux de conception de couples après une fécondation in vitro (FIV). Les chercheurs publient dans Human Reproduction un résultat qui pourrait « donner de l’espoir à ceux pour qui le processus n’a pas marché ». L’étude a en effet montré que 17% des femmes dont la FIV n’a pas été efficace (soit environ 1 femme sur 6) ont eu une naissance sans l’aide de technique de procréation dans les 5 années qui ont suivi. 

 

Si d’autres études avaient déjà été réalisées à ce sujet, c’est l’une des plus grandes et « des plus solide de ce type ». L’équipe a étudié des données de 2 133 femmes ayant eu recourt à une FIV entre 1998 et 2011. Pour 1 060 de ces femmes, la technique a été efficace et a mené à une naissance. Parmi ces femmes, 15% ont eu une autre naissance sans technique médicale de procréation. Et sur les 1 073 femmes restantes pour lesquelles la FIV n’a pas marché, 17% ont réussi à avoir un enfant naturellement.

 

Pour le Dr David McLernon, chercheur principal de l’étude, « cette étude va donner aux couples une idée claire de leurs chances de concevoir naturellement, même quand la FIV a échoué ».

<p>BCC News (25/07/2019) - <span style="font-size: 13px">IVF study: One in six had baby after unsuccessful treatment</span></p> <p><span style="font-size: 13px">Medicalxpress : </span><span style="font-size: 13px">Baby hope for unsuccessful IVF couples</span></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres