Une étude fait un état des lieux de l’utilisation de la contraception par les Françaises

Publié le : 12 septembre 2012

Une étude, intitulée "Fecond", réalisée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et l’Institut national d’étude démographique (INED), a permis de réaliser un état des lieux de l’utilisation de la contraception par les Françaises. Elle a été menée auprès de 5275 femmes âgées de 15 à 49 ans et auprès de 1011 médecins généralistes et gynécologues.

Cette étude révèle que "la pilule reste en 2010 la méthode de contraception la plus utilisée en France : une femme de 15-49 ans sur deux l’utilise".  "La proportion de femmes y ayant recours tend à diminuer depuis le début des années 2000 [-4,6%]", mais « cette baisse est globalement compensée par l’adoption de nouvelles méthodes hormonales pour 4% des femmes en 2010".
Plus précisément, et selon l’âge, "le recours à la pilule a diminué de façon différente". Ainsi, chez les 20-24 ans, "cette baisse n’est pas compensée par d’autres méthodes contraceptives". Selon les auteurs de l’étude, la diminution de l’utilisation de la pilule chez les 20-24 ans (-10,4%), aurait entre autre pour origine la "dégradation de la situation économique" des jeunes femmes puisque "leur taux de chômage a quasiment progressé de 5 points en dix ans" et "le recours à la pilule peut représenter un budget important, surtout lorsque l’on se voit prescrire des marques non remboursées".
"Chez les jeunes de 18-19 ans, la baisse (-4,4%) s’accompagne d’un recours plus fréquent au préservatif et aux nouvelles méthodes hormonales [et] chez les femmes de 25-29 ans, cette baisse (-5,8%) est largement compensée par ce recours (+6,9%)". Enfin, les auteurs de l’enquête soulignent que "la formation des professionnels de santé est un ‘enjeu essentiel’". Pour Nathalie Bajos, une des responsables scientifiques de l’enquête, "il y a un vrai problème de formation des professionnels de santé […] qui doivent envisager la diversité des méthodes contraceptives, de manière plus souple et plus adaptée".

La Quotidien du Médecin (Stéphanie Hasendahl) 12/09/12 – Libération (Marie-Joëlle Gros et Catherine Mallaval) 12/09/12 – AFP 12/09/12 – La Croix 13/09/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres