Une entreprise russe veut cryogéniser des vivants : utopie ?

Publié le : 15 novembre 2017

Cryogéniser une personne vivante constitue un meurtre, mais une entreprise russe, KrioRus[1], lève des fonds pour installer son laboratoire en Suisse. Son objectif : proposer aux personnes voulant mourir d’être cryogénisées vivantes en contournant la législation sur le suicide assisté.

 

Selon KrioRus, la cryoconservation d’un corps avant sa mort pourrait permettre d’éviter de graves lésions cérébrales, augmentant les chances de faire « revivre un jour » le corps. Ils espèrent être la première entreprise à congeler un corps non biologiquement mort car, à ce jour, la technique n’a été tentée que sur des corps légalement décédés.

 

L’entreprise demande pour une cryogénisation complète du corps la somme de 36 000 dollars, et 12 000 pour la seule tête. Elle propose aussi de cryogéniser les animaux de compagnie pour un prix allant de 10 000 à 26 000 dollars.

 

La communauté scientifique est très dubitative car le procédé n’a pas été prouvé et il est extrêmement controversé. Certains organes comme le cœur ou les reins n’ont jamais été congelés puis décongelés avec succès, de sorte qu’il est encore moins probable que le corps entier – cerveau compris – de personnes décédées ou encore en vie, ne soit pas endommagés.

 

[1] Une entreprise russe de cryogénisation.

 

<p>Daily Mail, Phoebe Weston (14/11/2017) ; Sudinfo (15/11/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres