Une centrale énergétique de l’Oregon (USA) incinère des fœtus avortés du Canada

Publié le : 24 avril 2014

Un mois après le scandale venu d’Angleterre, où il a été révélé qu’environ 15 000 fœtus avortés ou victimes de fausse-couches avaient été incinérés pour servir de source de chaleurs à une vingtaine d’hôpitaux (Cf. Synthèse Gènéthique du 24 mars 2014), une affaire similaire voit le jour en Amérique du Nord.

Le Département de la Santé de la Colombie-Britannique (Canada) a reconnu que des fœtus avortés avaient été transférés dans une centrale énergétique de l’Oregon (Etats-Unis) pour fournir de l’énergie aux habitants de cet état. La centrale Coventa Marion, qui brûle chaque année 800 tonnes de déchets provenant des hôpitaux et cliniques, confirme que cette classification de déchets comprend des « tissus de fœtus ». La centrale de valorisation énergétique des déchets concernée a fait savoir qu’elle prendra immédiatement des actions pour s’assurer que pour les prochaines livraisons, les tissus humains soient prohibés.

<p>Daily Caller (Scott Greer) 24/04/2014 – NewsMax (Joe Schaeffer) 23/04/2014 – LifeNews (Steven Ertelt) 23/24/2014 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres