Un site institutionnel pour « le droit à l’avortement »

Publié le : 13 septembre 2013

Créer un site institutionnel « clair et volontariste en faveur du droit à l’avortement« , voilà ce que préconise le rapport du Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) remis ce jour à la ministre des Droit des femmes. La raison est avouée, le rapport demande à la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, de mettre en place des outils institutionnels pour « contrebalancer la forte influence des anti-IVG » qui délivrent sur internet « une information fallacieuse » sur des sites trop bien référencés « à l’apparence neutre, voire institutionnelle« . Parce que le HCEfh considère que l’accès à une information « de qualité » sur le « droit à l’avortement » est « un droit non garanti » du fait d’une « information publique […] trop peu visible« , il recommande dans son rapport de mettre en place un « site institutionnel destiné aux femmes et professionnels« , « un numéro national « guichet unique » anonyme et gratuit », « une équipe de veille et d’animation« , et enfin, « d’organiser la première campagne nationale d’information dévolue notamment à la question du droit à l’avortement » sur le thème « sexualité, contraception, avortement« .

 

Ce rapport du HCEfh sera suivi, le 21 octobre prochain, d’un rapport global portant sur l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
Pour rappel, près de 40% des Françaises ont recours à une IVG dans leur vie, et 225 500 avortements sont pratiqués chaque année en France, et intégralement remboursés depuis janvier 2013.

<p> AFP 13/09/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres