Un questionnaire sur la fin de vie

Publié le : 23 mai 2013

 Le Centre Hospitalier Intercommunale (CHI) d’Elbeuf-Louviers, composé de 1054 lits allant de la réanimation au long séjour, a envoyé en juin 2010, à tous ses agents (1859 au total), un questionnaire sur les problématiques de la fin de vie. Ces résultats ont été repris et développés dans une tribune publiée par Eugénie Poret, anthropologue, et les docteurs Jean-Louis Chauvet et Pierre Lucas, dans Le Quotidien du Médecin.

Avec un taux de réponse de 28%, il ressort que les agents s’intéressaient en premier lieu à la fin de vie et à la douleur.
Ils ont notamment été intérrogés sur leur connaissance de la loi Léonetti par le biais de questions fermées. Seuls 58% des agents prescripteurs de soins ont correctement répondu. Ce qui permet aux auteurs de la tribune de conclure « que [la] loi est encore assez mal connue ».

 

Selon les résultats, « les sujets les moins maîtrisés sont l’obstination déraisonnable, les directives anticipées, et les soins palliatifs avec l’analyse concernant l’alimentation en fin de vie, avec respectivement 73, 76 et 79% de réponses correctes« . 
Enfin, on peut noter des niveaux de préparations inégaux concernant la prise en charge des patients en fin de vie selon les secteurs de prise en charge: le secteur de soins chroniques serait ainsi mieux préparé que le secteur de soins chroniques et pour tous les secteurs confondus, « il manque le dialogue entre les équipes médicales et paramédicales […] particulièrement lors de prises en charge difficiles« . A ce sujet, les agents proposent d’améliorer la concertation, la douleur, et le temps de présence auprès d’un malade mourant. 

 

Par conséquent, pour les auteurs de l’article, « on peut craindre de voir une modification de la législation en faveur d’une aide à mourir, qui ne corresponde pas aux attentes des agents et risquerait d’aggraver un déficit de dialogue déjà important. Il y a urgence à se mobiliser pour renforcer les soins palliatifs existants et maîtriser la douleur de manière plus efficace avec un accompagnement des patients et des soignants en situation difficile« . 
 

<p> Le Quotidien du Médecin (Eugénie Poret - Dr Jean-Louis Chauvet - Dr Pierre Lucas) 23/05/2013 </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres