Un patient polonais meurt au Royaume-Uni, privé d’hydratation et d’alimentation

Publié le : 27 janvier 2021

Un homme polonais « au cœur d’un conflit international pour sa survie » est décédé mardi au Royaume Uni.

Depuis le mois de novembre, cet homme d’ « âge moyen » résidant dans le sud de l’Angleterre était dans le coma à la suite d’une crise cardiaque. Les médecins, estimant que son état ne s’améliorerait pas, ont recommandé de stopper son hydratation et son alimentation. La famille du patient s’est alors divisée. Un premier jugement a déterminé qu’il était « dans l’intérêt du patient » de ne plus recevoir ces « traitements » (cf. Royaume-Uni : un juge décide de l’arrêt des soins d’une victime de crise cardiaque). La CEDH a refusé d’examiner le dossier (cf. La Cour Européenne des Droits de l’Homme condamne un Polonais à mourir de faim et de soif ?). Les tribunaux britanniques se sont également opposés à un rapatriement du patient en Pologne, qui aurait été pris en charge par les évêques polonais (cf. Une clinique polonaise spécialisée propose de prendre en charge un patient sur le point d’être euthanasié en Angleterre).

L’archevêque Stanisław Gądecki de Poznan, président de la Conférence des évêques catholiques de Pologne, a exprimé sa tristesse à l’annonce de la mort de cet homme. Les évêques britanniques ont de leur côté écrit au secrétaire d’Etat, rappelant toute l’ambiguïté de placer l’hydratation et l’alimentation assistées parmi les « traitements » et non plus les « soins » prodigués aux patients.

Sources : Aleteia, John Burger (26/01/2021) ; Associated press (26/01/2021)

 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres