Un patient muni de lunettes 3D est opéré d’une tumeur cérébrale

Publié le : 19 février 2016

Fin janvier au CHU d’Angers, une équipe conduite par le neurochirurgien Philippe Menei a opéré d’une tumeur cancéreuse au cerveau un patient équipé d’un casque de réalité virtuelle.

 

Si la chirurgie éveillée se pratique depuis les années 2000, épargnant les fonctions essentielles comme la motricité et le langage, l’utilisation de ce casque est une première, réalisée dans le cadre du projet de recherche CERVO[1]. Le patient qui tient lui-même ces lunettes 3D, reçoit des images relaxantes qui permettent surtout de « tester des fonctions beaucoup plus complexes comme le champ visuel, la prise de décision dans une situation inattendue ou encore l’exploration visuelle de l’espace ». Il va guider très précisément le chirurgien : les images projetées vont permettre de cibler les zones qu’il ne faut pas attaquer au moment de retirer la tumeur.

 

L’utilisation de ce casque « ouvre la voie à des actes toujours plus précis et laisse envisager des interventions jusqu’alors irréalisables comme l’ablation de tumeurs cérébrales difficilement placées », comme l’explique le communiqué de presse, en limitant « les handicaps potentiels liés à ce genre d’opération ».

 

[1] Chirurgie Eveillée sous Réalité Virtuelle dans le bloc Opératoire : un programme de recherche lancé il y a 2 ans par l’équipe de neurochirurgie du Pr Philippe Menei du CHU angevin et le laboratoire Interactions Numériques Santé Handicap (INSH) dirigé par le Dr Evelyne Klinger à l’ESIEA (École d’ingénieurs en Sciences et Technologies du numérique).

<p>Le Point 16/02/2016 ; TF1 16/02/2016; Actusoins 17/02/2016 ; Communiqué de presse du CHU d'Angers 15/02/2016</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres