Un nouveau type de ciseaux moléculaires pour améliorer CRISPR

Publié le : 11 juillet 2017

Dans une étude publiée dans Nature, des scientifiques ont révélé la structure et l’action d’un nouveau type de « ciseaux moléculaires », connus sous le nom de Cpf1, un ARN guide endonucléasique, qui peut améliorer l’édition du génome avec CRISPR.

 

« La nouvelle technique CRISPR-Cpf1 a un potentiel thérapeutique pour le traitement des cancers et des maladies génétiques et pourrait également être utilisée pour modifier les microorganismes dans le but de synthétiser les métabolites nécessaires à la production de médicaments et de biocarburants », explique le professeur Guillermo Montoya, du Centre de recherche sur les protéines de la Nouvelle Nordisk (NNF-CPR) à l’Université de Copenhague, au Danemark. Alors qu’en réduisant l’ADN en utilisant Cas9, on aboutit à des brins fermés, l’étude a montré que Cpf1 clive l’ADN d’une manière décalée en laissant des « extrémités collantes, ce qui rend l’insertion d’une séquence d’ADN plus facile ».

<p>Bionews (10/07/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres