Un nouveau type de ciseaux moléculaires pour améliorer CRISPR

Publié le 10 Juil, 2017

Dans une étude publiée dans Nature, des scientifiques ont révélé la structure et l’action d’un nouveau type de « ciseaux moléculaires », connus sous le nom de Cpf1, un ARN guide endonucléasique, qui peut améliorer l’édition du génome avec CRISPR.

 

« La nouvelle technique CRISPR-Cpf1 a un potentiel thérapeutique pour le traitement des cancers et des maladies génétiques et pourrait également être utilisée pour modifier les microorganismes dans le but de synthétiser les métabolites nécessaires à la production de médicaments et de biocarburants », explique le professeur Guillermo Montoya, du Centre de recherche sur les protéines de la Nouvelle Nordisk (NNF-CPR) à l’Université de Copenhague, au Danemark. Alors qu’en réduisant l’ADN en utilisant Cas9, on aboutit à des brins fermés, l’étude a montré que Cpf1 clive l’ADN d’une manière décalée en laissant des « extrémités collantes, ce qui rend l’insertion d’une séquence d’ADN plus facile ».

Bionews (10/07/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres