Un médecin kazakh arrêté pour « prélèvement illégal d’organes humains »

Publié le 21 Nov, 2019

Au Kazakhstan, « Abylaï Donbaï, médecin dans un hôpital public de Chymkent (sud), a été arrêté lundi pour sa “participation à un groupe criminel international de prélèvement illégal d’organes humains” », a indiqué le ministère kazakh de l’Intérieur dans un communiqué. « Parmi les donneurs figuraient des citoyens ukrainiens, des kirghiz et des tadjiks “forcés de vendre leur rein en raison d’une situation financière difficile” ». « Les destinataires étaient des citoyens riches de pays étrangers, essentiellement d’Israël ». Le communiqué ajoute que le médecin avait reçu des « “rémunérations très importantes” pour ces greffes effectuées dans l’hôpital de Chymkent ».

 

Deux personnes dont un médecin de l’hôpital ont déjà été arrêtées pour la même affaire.

 

Au Kazakhstan, « la vente et l’achat d’organes humains sont interdits ». En Israël, si une loi a été votée en 2008 sur le don d’organes, le pays est historiquement « confronté à une pénurie de donneurs d’organes, notamment en raison des réticences des milieux juifs ultra-orthodoxes. Selon le Centre national de transplantation israélien, 592 greffes au total ont été effectuées en 2018 dans le pays ». Au 1er janvier 2019, « 1 123 Israéliens étaient dans l’attente d’une greffe ».

 

Pour aller plus loin :

Une greffe d’organe illégale déjouée en Espagne

En Roumanie, le trafic d’organes en nette augmentation

Kosovo : découverte d’un trafic d’organes

 

 

AFP (20/11/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres