Un intervention chirurgicale in utero sauve deux foetus

Publié le : 10 avril 2014

 La médecine foetale consiste à « intervenir in utero, directement sur le foetus, pour résoudre des complications durant la grossesse« . Atteints du syndrome transfuseur-transfusé, deux foetus ont pu être sauvés à la suite d’une telle intervention, alors que leur pronotic vital était compromis. 

Le syndrome transfuseur-transfusé se rencontre dans 15% des grossesses gémellaires et vise les situations dans lesquelles le « placenta n’est pas partagé de façon équitable par les deux foetus« . Il « s’explique par un déséquilibre dans les vaisseaux sanguins du placenta. La présence d’une vascularisation partagée au sein du placenta unique pour deux jumeaux fait que l’un des jumeaux (transfuseur) donne tout à l’autre (transfusé). Sans traitement, la mort des bébés est pratiquement inévitable« . 

Ainsi, en octobre dernier, une équipe du service de médecine materno-foetale du CHU Vaudois à Lausanne, en Suisse, a pu sauver deux foetus, à trois mois et demi, en procédant à une intervention chirurgicale in utero. Concrètement, l’équipe médicale « a eu recours à une technique de foetoscopie qui permet au chirurgien de voir les futurs bébés en faisant une petite incision dans l’utérus, pour y glisser une caméra miniature couplé à une fibre laser« . En procédant dans le même temps à une échographie, « la foetoscopie permet le traitement de pathologies dont le pronostic est très sombre« . Par le laser, les médecins ont pu « éliminer les vaisseaux sanguins à la source du problème et rétablir ainsi une juste distribution« . 

Aujourd’hui sortis de l’hôpital, les deux bébés se portent bien. 

<p> Sciences et Avenir (Hugo Jalinière) 09/04/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres