Un implant miniature pour mesurer le niveau d’oxygénation des organes

Publié le 19 Avr, 2021

Aux Etats-Unis, des ingénieurs de l’Université de Californie ont mis au point un implant destiné à fournir des informations « en temps réel » quant au niveau d’oxygénation des tissus dans lequel il est implanté. Il pourrait ainsi « permettre aux médecins de surveiller la santé des organes, mais aussi les tissus transplantés et alerter plus rapidement en cas d’échec de greffe », ou bien de « mesurer l’hypoxie des tumeurs, ce qui pourrait aider les médecins à guider la radiothérapie » en cas de cancer. La surveillance du développement fœtal et les soins aux bébés prématurés sont une autre application envisagée. Ces travaux sont publiés dans Nature biotechnology[1].

Aujourd’hui le niveau d’oxygénation ne peut être mesuré que proche de la surface du corps, ou nécessite beaucoup de temps si l’on recourt à la résonance magnétique, ce qui ne permet pas d’obtenir un signal en temps réel. Le dispositif développé a été testé dans des muscles de moutons vivants.

Utilisant les ultrasons, l’implant mis au point par les chercheurs californiens pourrait aussi être utilisé pour « suivre d’autres marqueurs biochimiques de leurs patients, notamment le pH ou le niveau de dioxyde de carbone » dans le corps. Actuellement « plus petit qu’une coccinelle », le dispositif pourrait encore être miniaturisé selon les chercheurs.

 

[1] Soner Sonmezoglu et al, Monitoring deep-tissue oxygenation with a millimeter-scale ultrasonic implant, Nature Biotechnology (2021). DOI: 10.1038/s41587-021-00866-y

Sources : 20 minutes, Jennifer Mertens (18/04/2021) ; Medical Xpress, Kara Manke, University of California – Berkeley (14/04/2021)

Partager cette article

Synthèses de presse

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

CRISPR : premières injections chez des adultes dans le cadre d’un essai clinique

Editas Medicine mène un essai clinique sur des patients atteints d’amaurose congénitale de Leber, dans l’espoir de leur rendre la ...
Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Son bébé naît vivant après un avortement, elle regrette son choix

Le petit Keyo Blue, atteint de trisomie 18, a vécu pendant 10 heures après une interruption médicale de grossesse ...
Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Lille: il reçoit un cœur humain après avoir vécu avec un cœur artificiel

Dans le cadre d'un essai clinique Jérémy Hage a a reçu cœur artificiel, retiré au profit d'un greffon naturel au ...