Un implant contraceptif bientôt commercialisé aux USA ?

Publié le 9 Juil, 2014
La société américaine MicroCHIPS vient d’annoncer sa dernière invention : une puce électronique contraceptive à implanter sous la peau de la femme. Sa durée de vie est estimée à 16 ans et son fonctionnement sera contrôlable à distance. Au moyen d’une télécommande, la femme peut activer ou désactiver la puce, qui libère ou non des hormones.

 

Cette puce de 20 mm contient 16 années de contraception. Elle peut s’implanter “sous la partie supérieure du bras, du ventre ou même de la peau des fesses”. Outre le réservoir à hormones, elle puce contient une batterie “qui envoie un très faible courant électrique” pour déclencher la diffusion des hormones.

 

Les travaux de cette société sont actuellement financés par la fondation de Bill Gates. Les premiers essais devraient débuter dans un an “pour une mise sur le marché en 2018”, après avoir obtenu l’accord de la FDA, l’agence américaine du médicament. 

Sciences et Avenir (Lise Loumé) 08/07/2014 

Partager cet article

Synthèses de presse

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » : de la « solution technique » à la « norme sociale » ?

"Au nom de la recherche de l’efficacité", chaque problème, y compris la mort, devrait recevoir une "solution technique" ? ...
« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?
/ Genre

« Transition de genre » : le mineur apte à consentir ?

"Le mineur dont le corps est sain et auquel on propose un parcours médical, est-il en capacité d’appréhender ce que ...
Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle
/ PMA-GPA

Embryons congelés : un risque plus élevé d’hypertension artérielle

Selon une étude, la FIV avec transfert d’embryons congelés augmenterait le risque d’hypertension artérielle de 74% ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres