Un congé « d’affirmation de genre » proposé par une entreprise

Publié le 9 Juin, 2022

Sur le “modèle” de plusieurs entreprises comme Woolworths, Allianz ou Coles, la banque australienne ANZ offre désormais six semaines de congé payé et douze semaines de congé sans solde à ses employés qui souhaitent changer de sexe[1]. L’objectif affiché de cette proposition est « de soutenir les employé.es transgenres face aux situations diverses (…) qu’implique leur transition » en leur permettant de ne pas « empiéter sur leurs congés personnels »[2].

Une question de discrimination ?

Après l’avortement (cf. Etats-Unis : Etats et entreprises s’engagent dans la bataille de l’avortement), la question du genre s’invite en entreprise. En témoigne la création de postes de “responsable de la diversité et de l’inclusion” comme chez ANZ. Quand « autrefois, les rôles étaient bien répartis : l’État détenait l’intérêt général, la société civile se préoccupait de ses besoins, et les entreprises, de leurs profits », explique Armand Hatchuel, professeur aux Mines, « désormais, l’État, la société civile et les entreprises dessinent en commun l’avenir » (cf. Faire du profit ou changer le monde ? Des entreprises choisissent les deux). Un avenir qui se veut “progressiste”, pourtant au mépris de la raison (cf. « En tant que scientifiques, nous nous opposons fermement à l’idée que les femmes et les hommes ne sont que des constructions sociales ou des identités ressenties »).

 

[1] Terra Femina, Clément Arbrun (07/06/22)

[2] Néon, Alix Fortin (08/06/22)

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres