Un Canadien euthanasié contre l’avis de son épouse

Publié le : 7 octobre 2020

Katherine Sorenson n’a pas pu empêcher le processus d’aide médicale à mourir de son époux. Jack Eugène Sorenson, 83 ans, est décédé samedi au Fishermen’s Memorial Hospital de Lunenburg (Canada).

Ils étaient mariés depuis 48 ans. Katherine, se basant sur des expertises médicales, soutenait devant les tribunaux, que « l’anxiété et des délires » empêchaient son époux de prendre validement une décision de demande d’euthanasie (cf. Une Canadienne conteste le suicide assisté accordé à son époux). Mais vendredi dernier les trois juges ont affirmé que le tribunal n’était « pas compétent pour déterminer l’admissibilité à l’aide médicale à mourir, y compris pour savoir si une personne avait la capacité de prendre des décisions concernant le traitement de fin de vie », ajoutant que ces décisions « devraient être laissées aux évaluateurs des soins de santé » (cf. Canada : la Cour maintient l’autorisation de suicide malgré le recours de l’épouse).

Personne n’a informé son épouse de la mort de son mari: « Elle a appris le décès de celui qui était son mari depuis 48 ans au salon funéraire, à qui elle avait précédemment demandé de l’appeler en cas d’un tel manque de considération de la part des autres » déplore Maître Scher, l’avocat de Katherine Sorenson. L’avis de décès a simplement été publié sur le site internet du salon funéraire.

L’épouse prévoit de maintenir son appel devant la Cour Suprême du Canada, afin de « corriger les erreurs commises par les tribunaux inférieurs ».

 

Sources : L’Actualité (06/10/2020) – CBC News, Taryn Grant (06/10/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres