Un bébé déjoue les plus sombres pronostics

Publié le : 7 février 2014

 Une petite Anglaise, aujourd’hui âgée de 3 mois, avait été diagnostiquée dans l’utérus de sa mère avec un encéphalocèle, « une hernie du cerveau hors de la boîte crânienne« . Selon les médecins, elle « allait certainement être incapable de respirer une fois sorti à cause de cette malformation et qu’en cas de survie, de graves lésions cérébrales étaient à craindre« . Mais malgré ce diagnostic, les parents de la petite Faith ont fait un choix: « celui de ne pas avorter et de lui laisser sa chance« . Interviewés, les parents ont déclaré: « on voulait lui donner la moindre chance qui pouvait lui rester« . 
Une chance qu’elle a pleinement su saisir. En effet, « elle a pu respirer dès la naissance et aujourd’hui, de retour d’une opération pour replacer son cerveau à l’intérieur de son crâne, elle pourrait même ne souffrir d’aucune séquelle à long terme« . Cette opération s’est déroulée en janvier dernier. Tous les 6 mois, l’enfant devra passer un scanner afin de vérifier que son cerveau se développe correctement. Sa maman déclare: « elle fait tout ce qu’un enfant de 3 mois est supposé faire« . 
 

<p> RTLinfo.be 05/02/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres