Un avant-bras reconstitué à partir de cellules souches

Publié le : 12 juin 2015

La prothèse biologique d’avant-bras de rat et de babouin a été obtenue par une équipe de Boston (Etats-Unis) sous la direction du Dr Harald Ott du Massachussetts General Hospital. Cette équipe américaine est parvenue à reconstruire des membres à partir de cellules souches. Le compte rendu de cette expérience a été publié dans la revue Biomaterials.

 

C’est grâce à une technique de « destruction-reconstruction », déjà utilisée en 2008 pour la transplantation d’une trachée de donneur ensemencée avec les propres cellules du malade, qu’ont pu être reconstitués les avant-bras. Il s’agit de « détruire » les cellules de l’avant-bras amputé pour obtenir une structure squelettique, puis de procéder au repeuplement cellulaire des tissus de l’avant-bras par l’injection de cellules souches appartenant au patient.

 

Néanmoins, l’équipe n’a pas réussi à reconstituer un membre entièrement fonctionnel, mais seulement les parties musculaires et vasculaires. Un des défis à venir sera de rendre viable la prothèse une fois implantée. Par ailleurs, cette technique nécessite la préexistence d’un membre, ce qui ne répond pas à l’enjeu majeur du manque de greffon[1]

 

[1] Note Gènéthique : En médecine régénérative, d’autres essais ont été effectués à partir d’une « matrice biodégradable » qui guide les cellules souches (Dr A. Atala, Wake Forest institute of regenerative medicine), ce qui contourne le problème des greffes.

<p>Journal International de Médecine (Aurélie Haroche) 9/06/2015 - Le Figaro Santé (Nicolas Plantey) 8/06/2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres